Domitille

Domitille, l’utopiste pragmatique

Fondatrice et directrice

Et si la boulangerie permettait à des personnes en difficulté de trouver leur place dans la société ? Domitille, juriste et sociologue, ex chargée de mission emploi dans une collectivité, a eu cette idée en janvier 2008.

Après s’être formée à la création d’entreprise et avoir réalisé un business-plan, elle rencontre un boulanger, Antoine, qui s’associe au projet. (Il restera un an et demi pour mettre la boulangerie sur les rails et s’en ira ouvrir une boulangerie d’insertion à Montpellier, ouverte en février 2013). Le local est trouvé en janvier 2009 à mi-chemin entre la gare de Lyon et Bercy, en plein quartier de bureaux. Cinq mois plus tard, la nouvelle gérante décroche l’agrément « Entreprise d’insertion » et en septembre de la même année, Farinez-vous ouvre ses portes. C’est la première boulangerie d’insertion en France.

 

A voulu suivre sa bonne étoile et a pensé que le projet fou d’une juriste se reconvertissant dans la boulange, c’était possible…oui mais uniquement avec l’équipe de choc que nous avons.

 

Signe particulier : a un gros faible pour la meringue

 

Farinez-vous-charte-pain
 
Farinez-vous Nathalie

Nathalie, l’esprit d’équipe avant tout

Responsable boutique

A bientôt 55 ans, Nathalie s’est trouvée un temps éloignée de l’emploi. « J’ai dû repasser par un chantier d’insertion qui m’a permis d’entrer directement en CDI alors que je n’avais aucune expérience de la boulangerie ». Pour cette ancienne vendeuse, Farinez-Vous c’est surtout une ambiance : « On ne devrait jamais aller au travail à reculons mais ici, tout le monde s’entraide ! ». En parallèle de son poste, Nathalie encadre les stagiaires. Une aventure humaine, mais aussi une quête de soi : « On peut faire beaucoup avec quelqu’un qui ne connaît pas le métier s’il sait travailler en équipe ; ça nécessite une remise en question permanente, même si le stagiaire n’est là que pour 15 jours. On s’appuie beaucoup les uns les autres, c’est très enrichissant. »

 

Après 3 longs mois de recherche de la perle rare, Nathalie arrive fin novembre 2009, notre cadeau de Noël en avance !

Toujours énergique, le plus dur c’est de l’arrêter.

Ne sait pas ce que veut dire « être de mauvaise humeur »

 

Signe particulier : le thé, c’est son bébé !

Farinez-vous Stefan

Stefan, la passion retrouvée

Responsable boulanger

C’est le seul salarié à ne pas être issu de l’insertion professionnelle. Mais pour Stefan, Farinez-Vous est avant tout synonyme de plaisir retrouvé. Boulanger pendant 20 ans, il s’est éloigné du métier avant d’y revenir. « Je n’étais pas branché écologie mais j’ai tout de suite adhéré au projet. Farinez-vous m’a permis de redécouvrir le plaisir du travail bien fait et de la cohésion de groupe. Participer à cette aventure humaine a changé ma façon de voir les choses ». Un changement qui touche jusqu’à sa conception du métier : « On tâche d’avoir une gestion intelligente. Par exemple, on n’utilisera pas de graines venant de trop loin ou issues d’une exploitation intensive. On travaille avec des gens comme nous. C’est l’outil de travail qui doit être au service de la personne, pas l’inverse. La crise doit nous réapprendre à prendre du temps». Le temps d’aimer son métier.

 

Pâtissier de formation, la boulangerie est devenue sa passion. La pâte à pain, c’était son destin!

Son esprit créatif égaye nos papilles avec ces petits pains et ravie notre vue.

 

Signe particulier : les jeux de mots, les blagues… si si toujours de très bon goût

Lamia, le goût
de transmettre

Vendeuse autonome

Lamia, c’est avant tout le sourire de l’équipe. « Je ne connaissais strictement rien aux métiers de la boulangerie ! En poussant la porte de Farinez-Vous sur un conseil d’un référent Emploi, j’ai découvert une ambiance et une équipe et une patronne géniale. J’aime le contact et j’étais tentée par la vente ; je ne me suis pas trompée ». Après quelques mois sur un poste en formation durant lesquels…

 

…elle a appris les bases, son sourire et son dynamisme font décrocher à la jeune femme un CDI de vendeuse. C’était en 2010. Depuis, la bonne humeur n’est pas la seule chose qu’elle transmet à son équipe. « J’ai découvert un métier grâce à Farinez-Vous. Aujourd’hui, j’ai envie de transmettre ce que j’ai appris. »

 

La première fois qu’on a rencontré Lamia, elle nous a dit « c’est mon anniversaire aujourd’hui, si vous m’embauchez, ce sera un joli cadeau ». C’était tellement chaleureux et enthousiaste qu’on ne pouvait qu’être séduit…et on l’est toujours!

 

Signe particulier : quoi de meilleur sur terre qu’une pâtisserie ? Ah si, une pâtisserie avec plein de chocolat.

Farinez-vous Yann

Yann, la motivation infinie

Tourier polyvalent

Après une première expérience dans la boulangerie, Yann arrive dans l’équipe. Il peine à se faire confiance et à voir ses nombreuses qualités. Il le prouve avec les 3 encadrants successifs qui le managent.

Il est passionné par son métier de boulanger, persévérant et toujours fidèle au poste…un roc stable dans la mer, (dû sûrement à ses origines bretonnes !) qui en prend conscience petit à petit.

 

Bientôt il va savoir tout faire et remplacer au pied levé chaque membre de l’équipe ! Dans une autre vie, il a même fait de la vente…mais là, par contre, il n’a pas l’air si motivé d’en faire chez nous.

 

Signe particulier : …peut-on dévoiler son nouveau tatouage ??

 

Marine

Chargée d’accompagnement

En charge de l’accompagnement social et professionnel dans le jargon de l’insertion…vaste métier que celui-ci ! Responsable des ressources humaines, assistante sociale, médiatrice, …maillon essentiel à toutes les étapes de l’entreprise, du recrutement au quotidien de l’équipe, de l’accompagnement des problèmes de chacun à l’accompagnement à la sortie pour aider à trouver un poste qui plaira…

 

 

 

Signe particulier : Une psy dans une boulangerie, c’est déjà un peu particulier, non ?!

Farinez-vous-malik

Participent ou ont participé au projet :

Nayimatou, Antoine, Julien, Malik, Maxime, Walid, Lamia, Malick, François…

Farinez-vous-mayaitou
Farinez-vous-francois